Catégorie: initiatives

des circuits courts à la carte

Rançon du succès ou essoufflement du modèle, le développement des Amap (associations pour le maintien d’une agriculture paysanne) semble avoir atteint ses limites. De nouvelles formes de circuits courts créent d’autres liens entre agriculteurs et consommateurs. La Ruche qui dit oui partout en France et en Belgique, le Biaupanier du Trièves, Monpotager.com dans les régions parisienne et lyonnaise, Terroirs de Haute-Loire, Alterne à Thouard en Haute-Provence, Pomme de pain dans le Haut-Doubs, le premier « drive » laitier de France dans la plaine de Versailles, l’essor des magasins de producteurs en Rhône-Alpes… La plupart utilisent les ressources d’Internet et tous prennent leur distance avec le panier-type, caractéristique des Amap, pour proposer des formules à la carte.

Une enquête parue dans le numéro de janvier-février 2015 des 4 saisons, le magazine de Terre Vivante.
Textes : Sandrine Boucher.

On peut le télécharger là :

4S210_CIRCUITS COURTS

Ou le lire comme ça :

eco-concepteurs des Alpes

Des doudounes qui se transforment en fauteuils, des cordes d’escalade en écran de projection, des sacs à dos en housses d’ordinateurs… Concepteur et fabricant de meubles, panneaux et accessoires à partir d’objets de récupération, Wood Stock Création est né sur les hauteurs d’Annecy d’un vieux tas de bois et d’une brillante intuition : que l’économie de demain sera circulaire, ou ne sera pas.

Un portrait publié dans Ateliers d’Art de juillet-août 2014.

Texte : Sandrine Boucher. Photo : Félix Ledru.

On peut le télécharger là :

wood stock création-ateliers d’art-juillet-août 2014

Ou le lire comme ça :

un jardin dans le béton

A Lyon, dans le quartier populaire de Mermoz en pleine transformation, le projet Prenez racines, construit autour d’une pépinière urbaine avec les habitants et un artiste contemporain atypique, permet de retisser des liens entre les résidents qui se réinvestisent dans les débats publics autour du devenir de leur quartier. « Ce jardin nous permet de faire un pas de côté, nous emmène dans des questions artistiques, philosophiques, et nous ouvre l’esprit vers l’ailleurs », confie une habitante.

Un article publié dans le numéro du 7 mai de l’Humanité Dimanche.

Texte : Sandrine Boucher. Photo : Philippe Acady

On peut le télécharger là :

Mermoz, l’arbre et la rose-Humanité Dimanche-7 mai 2014

Ou bien le lire comme ça :

« notre diplôme, c’est notre réussite »

Les universités populaires de parents ne délivrent pas de diplôme, mais « ouvrent les portes des possibles » pour ceux  (généralement celles) qui s’y engagent, et aussi pour tout un quartier, en particulier les jeunes. Rencontre avec les « mères-chercheuses » de Villeurbanne, dans l’agglomération lyonnaise.

Un article publié dans l’Humanité Dimanche du 6 mars 2014.

Texte : Sandrine Boucher. Photo : Roland Quadrini

On peut le télécharger là :

universités populaires des parents-sandrine boucher

Ou le lire comme ça :

rebelles un jour, rebelles toujours

Ce n’est pas parce qu’ils ont atteint un  » âge » qu’ils vont abandonner leurs rêves, leurs convictions, et leurs engagements, qu’ils s’appellent solidarité, écologie ou refus des cadres établis. Et encore moins parce qu’ils sont à la retraite qu’ils vont rendre leur carte de militants. Un groupe de femmes et d’hommes, acteurs de la génération soixante-huit, est en train d’inventer un nouveau mode de vie et d’habitat pour passer ensemble leur vieillesse. Ensemble, mais pas les uns chez les autres, ouverts au monde mais dépendants de personne. Leur projet d’habitat coopératif va bientôt voir le jour à Vaulx-en-Velin.

Un article publié dans l’Humanité Dimanche du 6 février 2014. Texte : Sandrine Boucher.

On peut le télécharger là : habitat collectif séniors

Ou bien le lire comme ça :

petites culottes et made in France

Dans cette histoire, c’est le féminin qui l’emporte même s’il y a des garçons dans l’équipe. C’est une aventure menée par une bande de « folles » (comme on les a nommées),  qui ont relevé le pari de la production française de lingerie. De Lejaby au laboratoire de l’industrie française de demain, un an après leur lancement, où en sont les Atelières ?

Un article publié dans l’Humanité Dimanche du 28 novembre 2013. Texte : Sandrine Boucher. Photo : Roland Quadrini/Kr Images

On peut le télécharger là : les Atelières, villeurbanne

Ou bien le lire comme ça : 

pionniers du bio et des circuits courts

En 1978, une poignée de jeunes agriculteurs ouvraient le premier magasin de producteurs de France. C’était une simple cabane, au bord d’une route entre Lyon et Saint-Etienne. Trente-cinq ans plus tard, l’aventure des circuits courts se poursuit.

Un article publié dans l’Humanité Dimanche, le 28 novembre 2013.

Texte : Sandrine Boucher. Photo : Stéphane Audras/Rea
on peut le télécharger là :

fermes bio et circuits courts en rhone-alpes-l’humanité dimanche

ou le lire comme ça :