Catégorie: alimentation

tout nouveau, tout beau

l'utilisation d'un sécateur n'est pas indispensable pour la lecture...

l’utilisation d’un sécateur n’est pas indispensable pour la lecture…

Ça y est. Notre livre Je ne jardine que le week-end ! est paru aux éditions de Terre Vivante.
Il a été entièrement conçu et réalisé avec nos petites mains dans notre « jardin de campagne » à Pélussin (Loire) où nous avons testé toutes les méthodes possibles pour cultiver beau, bon, bio et SURTOUT avec le minimum d’entretien à fournir. Avis aux contemplatifs, amateurs de sieste mais aussi de bonnes choses dans l’assiette.

Nous expliquons :

– comment mettre un sol en culture en moins d’une heure de travail et sans se démolir le dos

– tirer parti des plantes sauvages et des « mauvaises herbes », qui sont à la fois jolies et bonnes à manger

– savoir utiliser les ressources gratuites et disponibles facilement : recyclage, réutilisation, récupération

– réduire voir éliminer toutes les corvées de désherbage, d’arrosage, de taille ou de traitement

– choisir les fleurs et légumes les mieux adaptés au jardin de week-end et de vacances.

Ce guide à l’usage des néophytes et des débordés est disponible dans toutes les bonnes librairies pour 14 € et sur commande auprès de Terre vivante : http://boutique.terrevivante.org/librairie/livres/254/jardin-bio/facile-et-bio/458-je-ne-jardine-que-le-week-end.htm.

Vous pouvez aussi y laisser un commentaire. Merci !

des circuits courts à la carte

Rançon du succès ou essoufflement du modèle, le développement des Amap (associations pour le maintien d’une agriculture paysanne) semble avoir atteint ses limites. De nouvelles formes de circuits courts créent d’autres liens entre agriculteurs et consommateurs. La Ruche qui dit oui partout en France et en Belgique, le Biaupanier du Trièves, Monpotager.com dans les régions parisienne et lyonnaise, Terroirs de Haute-Loire, Alterne à Thouard en Haute-Provence, Pomme de pain dans le Haut-Doubs, le premier « drive » laitier de France dans la plaine de Versailles, l’essor des magasins de producteurs en Rhône-Alpes… La plupart utilisent les ressources d’Internet et tous prennent leur distance avec le panier-type, caractéristique des Amap, pour proposer des formules à la carte.

Une enquête parue dans le numéro de janvier-février 2015 des 4 saisons, le magazine de Terre Vivante.
Textes : Sandrine Boucher.

On peut le télécharger là :

4S210_CIRCUITS COURTS

Ou le lire comme ça :

avant-première (un petit air de printemps)

Notre livre Je ne jardine que le week-end !  sort le 27 mars prochain aux éditions de Terre Vivante. Des photos, des conseils, des techniques simples que nous avons expérimentées et éprouvées, expliquées pas à pas, de la joie, du plaisir et de la bonne humeur… Tout pour se lancer sereinement dans la création, puis l’entretien d’un jardin de week-end et de vacances (ou tout autre jardin pour lequel vous n’avez que très peu de temps à consacrer). Entièrement conçu et réalisé par nos soins, dans notre jardin !

Voici la couverture en avant-première :

couv-repre-jardin WE-18sept-TER

lyon-saint pétersbourg et retour

Deux cent cinquante variétés anciennes de céréales, fruits et légumes créées dans la région lyonnaise ont été retrouvées dans les collections de l’institut Vavilov de Saint-Péterbourg, le plus ancien conservatoire botanique du monde qui possède 300 000 spécimens. Ce patrimoine historique et biologique va retrouver sa terre d’origine. Littéralement parlant. Une rencontre franco-russe entre une petite association lyonnaise de botanistes passionnés et la vénérable institution fondée par Nicolas Vavilov (1887 – 1943), génie de la biologie végétale et martyr du stalinisme.

Un article paru dans l’Humanité Dimanche du 29 janvier 2015. Texte : Sandrine Boucher. Photos : CRBA.

On peut le télécharger là :
HD-29-01-15-variétés anciennes.jpg

Ou bien le lire comme ça (désolée, ce n’est pas un Pdf mais un scan, du coup cette prévisualisation est médiocre mais la lecture est normale en plein écran : cliquer sur le signe « view fullscreen », à droite sur la barre noire en bas)

un jardin dans le béton

A Lyon, dans le quartier populaire de Mermoz en pleine transformation, le projet Prenez racines, construit autour d’une pépinière urbaine avec les habitants et un artiste contemporain atypique, permet de retisser des liens entre les résidents qui se réinvestisent dans les débats publics autour du devenir de leur quartier. « Ce jardin nous permet de faire un pas de côté, nous emmène dans des questions artistiques, philosophiques, et nous ouvre l’esprit vers l’ailleurs », confie une habitante.

Un article publié dans le numéro du 7 mai de l’Humanité Dimanche.

Texte : Sandrine Boucher. Photo : Philippe Acady

On peut le télécharger là :

Mermoz, l’arbre et la rose-Humanité Dimanche-7 mai 2014

Ou bien le lire comme ça :

les cueilleurs dans le Canard !

Avec un peu de retard sur la mise à jour…

L’article sur les cueilleurs de plantes sauvages publié dans Les 4 saisons a intéressé le Professeur Canardeau du Canard Enchainé. Il poursuit l’enquête dans cet article publié dans le numéro du 6 mai 2014.

PS : ce n’est pas tant les feuilles de bouleau qui servent à la fabrication du « jus », mais la sève pure, coulant en abondance au printemps, utilisée en cure pour se requinquer au sortir de l’hiver…

On peut le télécharger là :

Le canard enchainé – 6 mai 2014 – 4S

Ou le lire comme ça :

récoltes sauvages

la main de Geneviève et le cynorrhodon... récolte des baies de rosiers sauvages sur le plateau du Retord, en octobre 2013 - agence des ours

la main de Geneviève et le cynorrhodon… récolte des baies de rosiers sauvages sur le plateau du Retord, en octobre 2013 – agence des ours

C’est le plus vieux métier du monde, l’un des plus discret, et il alimente une économie qui ne connaît pas la crise : la cueillette des plantes sauvages. Non pas dans des temps reculés ou des contrées lointaines, mais dans la France contemporaine. Plusieurs centaines de jeunes paysans sans terre et, de plus en plus, d’adultes en reconversion professionnelle en vivent aujourd’hui. Ils sont nomades, un peu sorciers, fous de nature et de liberté.

Un dossier publié dans le numéro de mars-avril 2014 du magazine de Terre vivante, les 4 saisons. Texte : Sandrine Boucher

On peut le télécharger là :

récoltes sauvages-4 saisons-mars-avril 2014

Ou bien le lire comme ça :