comment vit-on dans un bâtiment basse consommation ?

Vivre dans un logement énergétiquement performant implique pour les habitants des changements d’habitudes parfois à rebours des messages longtemps véhiculés, comme l’aération quotidienne les locaux, fenêtres grandes ouvertes. Certains s’y font, d’autre moins. Quant aux malfaçons, hélas lot commun du secteur de la construction, elles ne sont pas plus nombreuses mais leurs effets sont plus graves et plus visibles dans les bâtiments basse consommation : condensation, courants d’air froids, problèmes d’entretien… Quelques ratés dans les éco-quartiers ont été ainsi monté en épingle. « De mauvais procès !« , s’agace Olivier Sidler, « pape » français de l’évaluation de la performance énergétique des bâtiments, estimant qu’on a oublié bien vite l’inconfort et la cherté énergétique des anciennes passoires thermiques.

Un dossier publié dans le numéro de mars-avril 2015 des 4 saisons.

Textes : Sandrine Boucher. Photos : Jean-Jacques Raynal.

On peut le télécharger là :

vivre dans un bâtiment basse consommation

Ou bien le lire comme ça :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s