récoltes sauvages

la main de Geneviève et le cynorrhodon... récolte des baies de rosiers sauvages sur le plateau du Retord, en octobre 2013 - agence des ours

la main de Geneviève et le cynorrhodon… récolte des baies de rosiers sauvages sur le plateau du Retord, en octobre 2013 – agence des ours

C’est le plus vieux métier du monde, l’un des plus discret, et il alimente une économie qui ne connaît pas la crise : la cueillette des plantes sauvages. Non pas dans des temps reculés ou des contrées lointaines, mais dans la France contemporaine. Plusieurs centaines de jeunes paysans sans terre et, de plus en plus, d’adultes en reconversion professionnelle en vivent aujourd’hui. Ils sont nomades, un peu sorciers, fous de nature et de liberté.

Un dossier publié dans le numéro de mars-avril 2014 du magazine de Terre vivante, les 4 saisons. Texte : Sandrine Boucher

On peut le télécharger là :

récoltes sauvages-4 saisons-mars-avril 2014

Ou bien le lire comme ça :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s