rebelles un jour, rebelles toujours

Ce n’est pas parce qu’ils ont atteint un  » âge » qu’ils vont abandonner leurs rêves, leurs convictions, et leurs engagements, qu’ils s’appellent solidarité, écologie ou refus des cadres établis. Et encore moins parce qu’ils sont à la retraite qu’ils vont rendre leur carte de militants. Un groupe de femmes et d’hommes, acteurs de la génération soixante-huit, est en train d’inventer un nouveau mode de vie et d’habitat pour passer ensemble leur vieillesse. Ensemble, mais pas les uns chez les autres, ouverts au monde mais dépendants de personne. Leur projet d’habitat coopératif va bientôt voir le jour à Vaulx-en-Velin.

Un article publié dans l’Humanité Dimanche du 6 février 2014. Texte : Sandrine Boucher.

On peut le télécharger là : habitat collectif séniors

Ou bien le lire comme ça :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s