petites culottes et made in France

Dans cette histoire, c’est le féminin qui l’emporte même s’il y a des garçons dans l’équipe. C’est une aventure menée par une bande de « folles » (comme on les a nommées),  qui ont relevé le pari de la production française de lingerie. De Lejaby au laboratoire de l’industrie française de demain, un an après leur lancement, où en sont les Atelières ?

Un article publié dans l’Humanité Dimanche du 28 novembre 2013. Texte : Sandrine Boucher. Photo : Roland Quadrini/Kr Images

On peut le télécharger là : les Atelières, villeurbanne

Ou bien le lire comme ça : 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s