la renaissance du petit épeautre

Portrait d’une céréale « relique » remontant à l’invention de l’agriculture, lente à pousser, peu productive et compliquée à décortiquer (tout pour plaire !), qui s’est retrouvée plébiscitée par les esthètes, propulsée Sentinelle du goût du mouvement Slow Food, et participe au maintien de l’agriculture dans les terres rudes de la Haute-Provence.

Un dossier publié dans le numéro de novembre-décembre 2013 du magazine de Terre vivante, les 4 saisons.

Textes : Sandrine Boucher. Photos : Vincent Clary

On peut le télécharger là : petit epeautre-4 saisons-nov dec 2013

Ou le lire comme ça

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s